Entretenir et adapter notre parc

Une stratégie patrimoniale Groupe

La politique patrimoniale du Nouveau Logis de l’Est s’inscrit dans une stratégie globale du groupe SNI et répond à deux objectifs prioritaires :

  • Assurer la pérennité du patrimoine et la sécurité de ses clients
    Avec plus de 1,6 million d'euros investis chaque année dans la rénovation du parc, le Nouveau Logis de l’Est poursuit sa politique d’entretien continue et de réhabilitation de son patrimoine (programme de rénovation des façades et des halls d’entrée, résidentialisation des pieds d’immeubles, etc.) avec une priorité faite aux travaux permettant de réaliser des économies d’énergie.
  • Maîtriser les charges locatives en améliorant la performance énergétique du parc
    Conformément aux engagements pris lors du Grenelle de l’Environnement et dans le cadre du plan stratégique énergétique du groupe SNI (2011-2020), le Nouveau Logis de l’Est poursuit la rénovation de ses logements les plus énergivores.
    Son objectif : atteindre une consommation moyenne d’énergie de 193 kWhep/m2.an à horizon 2020.

S’engager dans le renouvellement urbain

Le Nouveau Logis de l’Est a su montrer sa capacité à mener des projets ambitieux de renouvellement urbain en partenariat avec les collectivités locales et l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Fruits de réflexions menées à l’échelle des quartiers en étroit partenariat avec les collectivités locales, ces projets nécessitent de développer une approche globale, technique, économique et sociale.

En partenariat avec la ville de Strasbourg, le Nouveau Logis de l’Est poursuit son projet avec l’ANRU à Hautepierre.

7 millions d'euros ont été prévus pour la réalisation de cette opération qui consiste à clarifier les espaces publics et collectifs, à renforcer la centralité du quartier et à développer la qualité de l’habitat. Après l’achèvement des travaux de réhabilitation des logements existants en 2010 et du parking silo début 2011, le Nouveau Logis de l’Est a débuté les travaux de préparation en vue d’enrichir les offres locatives et d’accession sociale.
Objectif : proposer un véritable parcours résidentiel, avec la création de 12 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite dans les bâtiments existants et de 18 logements MUSE, dont 7 destinés à l’accession sociale.

Adapter les logements aux personnes à mobilité réduite

Population vieillissante, handicap, etc. pour répondre aux besoins d’adaptation des logements, plus de 13 logements ont bénéficié de travaux d’adaptation.

Quelques exemples de travaux d’adaptation courants :

  • remplacement de la baignoire par une cabine de douche,
  • pose de WC rehaussés, 
  • amélioration du cheminement extérieur et des accès aux pièces de vie,
  • mise en place d’une main courante dans le hall d’entrée et les escaliers.